Soutenance de thèse d’Hélène Mertz

Hélène Mertz soutient sa thèse intitulée : « Modélisation des réactions chimiques dans un code de simulation par la méthode Monte Carlo » le mardi 29 janvier 2019, à 14h, bâtiment Fermat, amphi G.

Thèse sur TEL

Résumé : Les méthodes Direct Simulation Monte Carlo (DSMC) sont utilisées par Ariane group pour calculer les torseurs d’efforts aérodynamiques et les flux thermiques sur les engins spatiaux pour des écoulements hypersoniques en milieu raréfié. Afin de pouvoir caractériser la dislocation des étages de lanceurs et donc l’empreinte de retombée de débris, une modélisation précise des mécanismes générateurs de flux thermiques est nécessaire. Les réactions chimiques étant dimensionnantes pour le calcul du flux thermique, l’objectif de cette thèse est de développer l’outil de calcul avec la méthode DSMC nommé IEMC de manière à pouvoir prendre en compte les écoulements réactifs. Deux modèles de chimie sont mis en place pour pouvoir prendre en compte la totalité des réactions. Après leur vérifications sur des cas élémentaires, ils sont appliqués et validés sur des cas tests de rentrée pour différentes atmosphères. Les différents modèles considérés sont testés afin d’évaluer leur influence. Les modèles de chimie dépendent de nouveaux paramètres d’entrée, dont les valeurs numériques sont incertaines. Une étude de quantification de leur incertitude est menée et a permis de vérifier que les grandeurs de sorties de la simulation avec un écoulement réactif, notamment le flux thermique, n’est que peu impacté par ces paramètres incertains.

Soutenance de thèse d’Hélène Mertz