Partenaires





« décembre 2016 »
L M M J V S D
28 29 30 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31 1

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Thèses et HDR > Soutenances

Soutenances de thèses

La plupart des thèses soutenues au laboratoire sont consultables à la bibliothèque, ainsi qu’environ 80 thèses d’autres universités.

2016

  • Vendredi 2 décembre 2016 - Sarah Julisson - Optimisation de formes de coques minces pour des géométries complexes :
Résumé : Au cours des processus de conception, l’optimisation de formes apporte aux industriels des solutions pour l’amélioration des performances des produits. En particulier, les structures minces qui constituent environ 70% d’un véhicule, sont une préoccupation dans l’industrie automobile. La plupart des méthodes d’optimisation pour ces structures surfaciques présentent certaines limites et nécessitent des expertises à chaque niveau de la procédure d’optimisation. L’objectif de cette thèse est de proposer une nouvelle stratégie d’optimisation de formes pour les coques minces. L’approche présentée consiste à exploiter les équations de coques du modèle de Koiter en se basant sur une analyse isogéométrique. Cette méthode permet de réaliser des simulations sur la géométrie exacte en définissant la forme à l’aide de patchs CAO. Les variables d’optimisation choisies sont alors les points de contrôle permettant de piloter leur forme. La définition des patchs permet également de dégager un gradient de forme pour l’optimisation à l’aide d’une méthode adjointe. Cette méthode a été appliquée pour des critères mécaniques issus des bureaux d’études Renault. Des résultats d’optimisation pour un critère de compliance sont présentés. La définition et l’implémentation de critères vibro-acoustiques sont discutés à la fin de cette thèse. Les résultats obtenus témoignent de l’intérêt de la méthode. Toutefois, de nombreux développements seront nécessaires avant d’être en mesure de l’appliquer dans l’industrie.
  • Mercredi 29 juin 2016 - Alberto Battistello - Sécurité des systèmes cryptographiques embarqués vis à vis des attaques physiques :
Résumé : Le sujet de cette thèse est l’analyse de sécurité des implantations cryptographiques embarquées. La sécurité a toujours été un besoin primaire pour les communications stratégiques et diplomatiques dans l’histoire. Le rôle de la cryptologie a donc été de fournir les réponses aux problèmes de sécurité, et le recours à la cryptanalyse a souvent permis de récupérer le contenu des communications des adversaires. L’arrivée des ordinateurs a causé un profond changement des paradigmes de communication et aujourd’hui le besoin de sécuriser les communications ne s’étend qu’aux échanges commerciaux et économiques. La cryptologie moderne offre donc les solutions pour atteindre ces nouveaux objectifs de sécurité, mais ouvre la voie à des nouvelles attaques : c’est par exemple le cas des attaques par fautes et par canaux auxiliaires, qui représentent aujourd’hui les dangers plus importants pour les implantations embarquées.
  • Mardi 16 février 2016 - Keltoum Kaliche - Méthode des éléments finis inversés pour des domaines non bornés :
Résumé : La méthode des éléments finis inversés est une méthode sans troncature qui a été introduite pour résoudre des équations aux dérivées partielles en domaines non bornés. L’objective de cette thèse est d’analyser, d’adapter puis d’implémenter cette méthode pour résoudre quelques problèmes issus de la physique, notamment lorsque le domaine géométrique est l’espace R3 tout entier. Dans un premier temps, nous présentons de manière détaillée les aspects et les principes fondamentaux de la méthode. Ensuite, nous adapterons la méthode à des problèmes de type div-rot et de potentiels vecteurs posés dans R3. Après avoir analysé la convergence de la méthode, on montrera quelques résultats numériques obtenus avec un code tridimensionnel. On s’intéresse ensuite au problème de calcul de l’énergie magnétostatique dans des problèmes de micromagnétisme, où on développe avec succès une approche numérique utilisant les éléments finis inversés. Dans la dernière partie, on adapte la méthode à un problème provenant de la chimie quantique (modèle de continuum polarisable) pour lequel on prouve qu’elle donne des résultats numériques très prometteurs. La thèse comporte beaucoup de résultats numériques issus de codes tridimensionnels écrits ou co-écrits, notamment lorsque le domaine est l’espace tout entier. Elle comporte aussi des résultats théoriques liés à l’utilisation des espaces de Sobolev à poids comme cadre fonctionnel. On apporte en particulier une preuve constructive de quelques inégalités de type div-rot dans des domaines non bornés.
  • Vendredi 29 janvier 2016 - Thi Phuong Kieu Nguyen - Analyse mathématique et simulation numérique des modèles d’écoulements bouillants pour la thermohydraulique des centrales nucléaires - TEL :
Résumé : Nous avons étudié des méthodes de volumes finis pour la simulation numérique d’un flux impliquant deux phases incompressibles ou deux phases générales compressibles en déséquilibre mécanique. Les principales difficultés du régime où il y a une apparition de phase ou une disparition de phase est la singularité de la vitesse. Nous montrons que l’utilisation du l’entropie correction améliorer beaucoup ces problèmes. Enfin, nous simulons certains tests numériques importants pour vérifier les méthodes numériques, telles que la séparation de phase par gravité ou un canal bouillant.

2015

  • Lundi 7 septembre 2015 - Gianmarco Chinello - Représentations l-modulaires des groupes p-adiques : décomposition en blocs de la catégorie des représentations lisses de GL(m,D), groupe métaplectique et représentation de Weil :
Résumé : Cette thèse traite deux problèmes concernant la théorie des représentations l-modulaires d’un groupe p-adique. Soit F un corps local non arichimédien de caractéristique résiduelle p différente de l. Dans la première partie, on étudie la décomposition en blocs de la catégorie des représentations lisses l-modulaires de GL(m,D) et de ses formes intérieures. On veut ramener la description d’un bloc de niveau positif à celle d’un bloc de niveau 0 (d’un autre groupe du même type) en cherchant des équivalences de catégories. En utilisant la théorie des types de Bushnell-Kutzko dans le cas modulaire et un théorème de la théorie des catégories, on se ramène à trouver un isomorphisme entre deux algèbres d’entrelacement. La preuve de l’existence d’un tel isomorphisme n’est pas complète car elle repose sur une conjecture qu’on énonce et qui est prouvée pour plusieurs cas. Dans une deuxième partie on généralise la construction du groupe métaplectique et de la représentation de Weil dans le cas des représentations sur un anneau intègre. On construit une extension centrale du groupe symplectique sur F par le groupe multiplicatif d’un anneau intègre et on prouve qu’il satisfait les mêmes propriétés que dans le cas des représentations complexes.
  • Jeudi 2 juillet 2015 - Tamara El Bouti - Optimisation robuste et application à la reconstruction du réseau artériel humain - TEL
Résumé : Les maladies cardiovasculaires représentent actuellement une des premières causes de mortalité dans les pays développés liées à l’augmentation constante des facteurs de risques dans les populations. Différentes études cliniques ont montré que la rigidité artérielle était un facteur prédictif important pour ces maladies. Malheureusement, il s’avère difficile d’accéder expérimentalement à la valeur de ce paramètre.

On propose une approche qui permet de déterminer numériquement la rigidité artérielle d’un réseau d’artères à partir d’un modèle monodimensionnel personnalisé de la variation temporelle de la section et du débit sanguin des artères. L’approche proposée résout le problème inverse associé au modèle réduit pour déterminer la rigidité de chaque artère, à l’aide de mesures non invasives de type IRM, echotracking ettonométrie d’aplanation.

Pour déterminer la robustesse du modèle construit vis à vis de ses paramètres, une quantification d’incertitude a été effectuée pour mesurer la contribution de ceux-ci, soit seuls soit par interaction, à la variation de la sortie du modèle, ici la pression pulsée. Cette étude a montré que la pression pulsée numérique est un indicateur numérique robuste pouvant aider au diagnostic de l’hypertension artérielle.

Nous pouvons ainsi offrir au praticien un outil numérique robuste et peu coûteux permettant un diagnostic précoce et fiable des risques cardiovasculaires pour tout patient simplement à partir d’un examen non invasif.

  • Mercredi 4 février 2015 - Benjamin Marteau - Paramétrisation et optimisation sans dérivées pour le problème de calage d’historique - TEL
Résumé : Dans cette thèse, on s’intéresse à un problème inverse classique en ingénierie pétrolière, à savoir le calage d’historique. Plus précisément, une nouvelle méthode de paramétrisation géostatistique ainsi qu’un nouvel algorithme d’optimisation sans dérivées adaptés aux particularités du problème sont présentés ici. La nouvelle méthode de paramétrisation repose sur les principes des méthodes de déformation graduelle et de déformation de domaines. Comme la déformation graduelle locale, elle consiste à combiner à l’intérieur de zones préalablement définies deux réalisations ou plus de modèle avec la possibilité supplémentaire de modifier dynamiquement la forme des zones choisies. La flexibilité apportée par cette méthode dans le choix des zones a ainsi permis de garantir l’obtention d’un bon point initial pour l’optimisation. Concernant l’optimisation, l’hypothèse que les paramètres locaux dans le modèle de réservoir n’influent que faiblement sur les données de puits distants conduit à considérer que la fonction à optimiser est à variables partiellement séparables. La nouvelle méthode d’optimisation développée, nommée DFO-PSOF, de type région de confiance avec modèle quadratique d’interpolation, exploite alors au maximum cette propriété de séparabilité partielle. Les résultats numériques obtenus sur plusieurs cas de réservoir valident à la fois l’hypothèse effectuée ainsi que la qualité de l’algorithme pour le problème de calage d’historique. En complément de cette validation numérique, un résultat théorique de convergence vers un point critique est prouvé pour la méthode d’optimisation construite.

2014

  • Vendredi 24 octobre 2014 - Daniele Turchetti - Contributions à la géométrie arithmétique en caractéristique mixte. Relèvement de revêtements de courbes, géométrie nonarchimédienne et représentation de Weil l-modulaire - TEL
Résumé : Dans cette thèse on étudie certains phénomènes d’interactions entre caractéristique positive et caractéristique nulle. Dans un premier temps on s’occupe du problème de relèvement local d’actions de groupes. On y montre des conditions nécessaires pour l’existence de relèvement de certaines actions du groupe Z/pZ x Z/pZ. Pour une action d’un groupe fini quelconque, on y étudie les arbres de Hurwitz, en montrant que chaque arbre de Hurwitz admet un plongement dans le disque unitaire fermé de Berkovich et que ses données de Hurwitz peuvent être décrites de façon analytique.

Dans une deuxième partie nous construisons un analogue de la représentation de Weil à coefficients dans un anneau intègre, et nous montrons que cela satisfait les mêmes propriétés que dans le cas de coefficients complexes.

2013

  • Jeudi 5 décembre 2013 - Aurélien Greuet - Optimisation polynomiale et variétés polaires : théorie, algorithmes et implantations - TEL
Résumé : Le calcul de l’infimum global f^\star d’un polynôme à n variables sous contraintes est une question centrale qui apparaît dans de nombreux domaines des sciences de l’ingénieur. Pour certaines applications, il est important d’obtenir des résultats fiables. De nombreuses techniques ont été développées dans le cas où les contraintes sont données par des inéquations polynomiales.

Dans cette thèse, on se concentre sur le problème d’optimisation d’un polynôme à n variables sous des contraintes définies par des équations polynomiales à n variables. Notre but est d’obtenir des outils, algorithmes et implémentations efficaces et fiables pour résoudre ces problèmes d’optimisation.

Notre stratégie est de ramener le problème d’optimisation sous des contraintes qui définissent des ensembles algébriques de dimension quelconque à un problème équivalent, sous des nouvelles contraintes dont on maîtrise la dimension. La variété algébrique définie par ces nouvelles contraintes est l’union du lieu critique du polynôme objectif et d’un ensemble algébrique de dimension au plus 1. Pour cela, on utilise des objets géométriques définis comme lieux critiques de projections linéaires.

Grâce au bon contrôle de la dimension, on prouve l’existence de certificats pour des bornes inférieures sur f^\star sur nos nouvelles variétés. Ces certificats sont donnés par des sommes de carrés et on ne suppose pas que f^\star est atteint.

De même, on utilise les propriétés de nos objets géométriques pour concevoir un algorithme exact pour le calcul de f^\star. S’il existe, l’algorithme renvoie aussi un minimiseur. Pour un problème avec s contraintes et des polynômes de degrés au plus D, la complexité est essentiellement cubique en (sD)^n et linéaire en la complexité d’évaluation des entrées. L’implantation, disponible sous forme de bibliothèque Maple, reflète cette complexité. Elle a permis de résoudre des problèmes inatteignables par les autres algorithmes exacts.

  • Jeudi 17 octobre 2013 - Cécile Mailler - Arbres booléens aléatoires et urnes de Pólya : approches combinatoire et probabiliste.
Résumé : Cette thèse étudie deux objets aléatoires discrets : les arbres booléens aléatoires et les urnes de Pólya. Ces deux objets, tous deux en lien avec l’informatique fondamentale, sont étudiés dans ce mémoire via des méthodes de combinatoire analytique et de probabilités.

Les arbres booléens sont des arbres étiquetés de façon à représenter des expressions booléennes. Chaque arbre booléen représente donc une fonction booléenne. Dans la première partie de cette thèse, nous définirons et comparerons plusieurs distributions de probabilité sur l’ensemble des fonctions booléennes via leur représentation par des arbres booléens. Nous verrons que toutes ces distributions chargent préférentiellement les fonctions booléennes de faible complexité, et que certaines d’entre elles sont dégénérées au sens où elles ne chargent qu’un petit nombre de fonctions booléennes. L’étude de ces modèles se fait principalement via des outils de combinatoire analytique, mais nous utilisons aussi des méthodes probabilistes, comme le plongement en temps continu, ou poissonisation, pour certaines de ces distributions.

Une urne de Pólya est un processus discret aléatoire qui modélise, en particulier, de nombreux objets issus de l’informatique comme les arbres m-aires de recherche, les arbres 2-3, les AVL, entre autres. Nous étudions dans la seconde partie de ce mémoire des urnes de Pólya équilibrées, irréductibles et à coefficients positifs. Le comportement asymptotique d’une urne, ainsi que celui de son plongement en temps continu, font intervenir des variables aléatoires W assez méconnues à ce jour. Nous étudions ces variables aléatoires W via la structure arborescente de l’urne et montrons qu’elles sont solution de systèmes d’équations en loi, ce qui nous permet notamment d’établir que ces variables aléatoires sont déterminées par leurs moments, et surtout d’aborder cette étude aussi bien pour des urnes à deux couleurs que pour des urnes à d couleurs.

  • Lundi 10 juin 2013 - Jimena Royo Letelier - Etude de modèles mathématiques des condensats de Bose-Einstein pour différents types de pièges et d’interactions.
Résumé : Cette thèse porte sur l’étude mathématique de modèles théoriques des condensats de Bose-Einstein. On considère la fonctionnelle d’énergie de Gross-Pitaevskii pour différents types de piégeages et d’interactions. On étudie des modèles de condensats à deux dimensions définis sur tout l’espace, en rotation et à plusieurs composants, ainsi qu’un modèle décrivant une particule chargée dans un milieu périodique bidimensionnel avec champ magnétique. Les outils mathématiques utilisés sont les équations aux dérivées partielles, l’analyse non linéaire, la théorie géométrique de la mesure, la théorie spectrale et l’analyse semi-classique. Les résultats principaux vont dans quatre directions. Le premier résultat établit la non existence de vortex dans la zone de faible densité d’un condensat en rotation sous-critique. Le deuxième résultat montre la brisure de symétrie et de la ségrégation d’un condensat à deux composants dans le régime de fort couplage et faible interaction. On résout aussi un problème de partition optimale spectrale associée à un opérateur de Schrödinger dans le plan. On introduit un nouveau modèle de minimisation du périmètre pour l’étude d’un condensat à deux composants dans le régime de fort couplage et forte interaction. Le troisième résultat concerne la -convergence de la fonctionnelle d’énergie d’un condensat à deux composants dans ce dernier régime. Le dernier résultat traite du spectre d’un opérateur de Schrödinger périodique magnétique dans un réseau de kagome.
  • Vendredi 7 juin 2013 - Eugenio Echagüe - Optimisation globale sans dérivées par minimisation de modèles simplifiés.
Résumé : Dans cette thèse, on étudie deux méthodes d’optimisation globale sans dérivées : la méthode des moments et les méthodes de surface de réponse. Concernant la méthode des moments, nous nous sommes intéressés à ses aspects numériques et à l’un de ses aspects théoriques : l’approximation à une constante près d’une fonction par des polynômes somme de carrés. Elle a aussi été implémentée dans les sous-routines d’une méthode sans dérivées et testée avec succès sur un problème de calibration de moteur. Concernant les surfaces de réponse, nous construisons un modèle basée sur la technique de Sparse Grid qui permet d’obtenir une approximation précise avec un nombre faible d’évaluations de la fonction. Cette surface est ensuite localement raffinée autour des points les plus prometteurs. La performance de cette méthode, nommée GOSgrid, a été testée sur différentes fonctions et sur un cas réel. Elle surpasse les performances d’autres méthodes existantes d’optimisation globale en termes de coût.

2011

  • Lundi 24 octobre 2011 - Kowir Pambo Bello - Estimation à noyau de la fonction de hasard dans le cas des variables censurées - PDF
Résumé : Cette thèse porte sur des estimations à noyau de la fonction de hasard (notée \lambda) dans le cas où les variables sont censurées. Elle est constituée de trois chapitres. Dans chacun des deux premiers chapitres, on construit un estimateur à noyau récursif en utilisant un algorithme stochastique à pas double, puis on établit sa convergence en loi. On compare ces estimateurs avec un estimateur à noyau non récursif. On montre que les vitesses asymptotiques de l’estimateur récursif \lambda_n et de l’estimateur non récursif sont du même ordre. Cependant, du point de vue de l’estimation par intervalle de confiance, on montre qu’il est préférable d’utiliser l’estimateur \lambda_n plutôt que le non récursif : pour un même niveau, la largeur de l’intervalle obtenu avec le récursif est plus petite que celle de l’intervalle obtenu avec le non récursif.
Dans le troisième chapitre, on rappelle tout d’abord les notions de grandes déviationset de déviations modérées, puis on établit des principes de déviations modérées ponctuelles et uniformes pour la suite (\tilde{\lambda}_n - \lambda), où \tilde{\lambda}_n est un estimateur non récursif.

Mots clés : fonction de hasard, estimateur à noyau, variables censurées, algorithme stochastique à pas double, convergence en loi, intervalle de confiance, grandes déviations, déviations modérées.

2010

  • Mardi 14 décembre 2010 - Réda Sahnoun - Composition asymptotique de processus d’urnes de Pólya et applications à l’algorithique
Résumé : Les processus de Pólya sont des marches aléatoires à temps discret dans R^d, généralisations naturelles des urnes de Pólya-Eggenberger. Dans ce dernier modèle, une urne peut contenir des boules de d couleurs différentes, et une matrice (déterministe) à coefficients entiers relatifs décrit les règles de remplacement après chaque tirage. De nombreuses situations issues de l’informatique (structures arborescentes) ou de la physique théorique (percolation, fragmentation) se modélisent par ces objets. Le comportement asymptotique de ces processus fait apparaître une famille de nouvelles lois de probabilité, certaines d’entre elles sont déterminées par leurs moments ; tandis que pour d’autre, la série génératrice des moments diverge. Dans le cas de deux couleurs, des convergences presque sures sont établies et on approfondit les propriétés des lois limites ; on fait en particulier le calcul de la queue de ces distributions. En dimension supérieure, on établit la convergence presque sure et on identifie les lois limites pour certaines familles de matrices de remplacement. Les cas étudiés permettent de dégager la combinatoire complexe du cas général.
  • Jeudi 9 décembre 2010 - Stefano Morra - La structure des représentations universelles pour une extension non ramifiée de Q_p
Résumé : On se propose de donner des contributions originales à l’étude des représentations lisses du groupe linéaire général à coefficients dans une extension -nie F de Q_p.

Dans une première partie, l’on suppose F = Q_p . On démontre l’existence d’une -infiltration naturelle GL_2(Z_p)-équivariante sur les représentations supersingulières et sur les séries principales modérément rami-ffiées ce qui nous permet de donner une description détaillée de ces objets : on en déduit leur -infiltration par le GL_2(Z_p)-socle ainsi que l’espace de leurs invariants selon certains sous-groupes de congruences principaux. On en déduit également la structure exhaustive des restrictions des représentations supersingulières pour GL_2(Q_p) aux sous-groupes provenant des extensions quadratiques de Q_p.

Ensuite l’on suppose F non ramiffié sur Q_p. On décrit de manière précise la structure Iwahori des représentations universelles pour GL_2(F) à l’aide d’une base naturellement adaptée aux calcules sur les vecteurs de Witt. On donne une interprétation euclidienne de ce résultat qui révèle la nature fractale de ces objets et nous permet d’en déduire leur -infiltration par le Iwahori socle. On obtient au passage la structure Iwahori pour les séries principales modérément rami-ffiées et une injection naturelle d’une certaine induite compacte dans les représentations universelles.

  • Jeudi 21 octobre 2010 - Vianney Combet - Multi-solitons pour des équations dispersives non-linéaires surcritiques
  • Vendredi 8 octobre 2010 - Pascal Hivert - Nappes sous-régulières et équations définissant certaines compactifications magnifiques - TEL
Résumé : Sur une algèbre de Lie simple complexe, il existe, à multiplication par un scalaire près, une unique forme trilinéaire invariante. Nous allons utiliser cette forme pour établir des propriétés géométriques sur les nappes sous-régulières et sur les compactifications magnifiques.

Lorsque L est une algèbre de Lie de type G2, Kraft remarque que la clôture de l’orbite nilpotente sous-régulière est le lieu singulier (triple) d’une des nappes sous-régulières, et que l’autre est lisse le long de l’orbite nilpotente sous-régulière. La description géométrique des nappes permet d’expliquer ce résultat et de démontrer que la variété des éléments non réguliers est réduite.

De Concini et Procesi ont défini la compactification magnifique minimale d’un espace symétrique G/H, où G est un groupe semi-simple adjoint et H le sous-groupe de G des points fixes par une involution. Nous allons démontrer que si le rang de l’espace symétrique est égal au rang de G, alors la compactification magnifique minimale est définie dans une grassmannienne convenable par des équations linéaires. De plus, lorsque G est de rang 2, nous pouvons déterminer explicitement les équations de celle-ci : la compactification est l’éclaté d’une variété projective G-stable le long de l’orbite fermée.

  • Mercredi 23 juin 2010 - Hussein Mourtada - Sur la géométrie des espaces de jets de quelques variétés algébriques singulières.
  • Mercredi 23 juin 2010 - Claudio Muñoz - Dynamique et collision de solitons pour quelques équations dispersives non linéaires - TEL
  • Vendredi 19 février 2010 - Hamdi Fathallah - Théorèmes limites pour des martingales vectorielles en temps continu et applications statistiques. TEL
Résumé : Cette thèse se compose de trois parties. Dans la première partie, en utilisant les théorèmes limites par moyennisation logarithmique pour des martingales continues en temps continu, on construit un estimateur du couple (\theta,\Sigma^2) pour un modèle autorégressif gaussien stable à temps continu et on montre que cet estimateur est asymptotiquement distribué comme un couple de variables aléatoires gaussiennes indépendantes quelle que soit la loi de l’état initial X_0. La deuxième partie est consacrée à établir des résultats autour du théorème limite presque-sûre pour des martingales vectorielles quasi-continues à gauche en temps continu et à croissance explosive ou mixte. On applique les résultats obtenus au modèle d’Ornstein-Uhlenbeck bivarié utilisé en modélisation biologique et en mathématiques financières. Dans la dernière partie, on établit pour l’estimateur des moindres carrés \hat{\theta} de \theta d’un modèle autorégressif gaussien à temps continu non nécessairement stable, un TLCPS, une loi forte quadratique associée au TLCPS et un théorème de la limite centrale logarithmique. Dans le cas stable, on propose d’utiliser l’estimateur des moindres carrés pondéré \theta de \theta pour améliorer les vitesses de convergence logarithmique dans les théorèmes obtenus. Dans le cas instable, on établit, pour l’estimateur des moindres carrés \hat{\theta}, les mêmes type de propriétés asymptotiques avec une vitesse de convergence arithmétique.

2009

  • Lundi 22 juin 2009 - Slim Ayadi - Etude spectrale des matrices aléatoires de grandes tailles
  • Lundi 18 mai 2009 - Jakub Byszewski (Univ. Utrecht) - Certains aspects de théorie des déformations équivariantes
  • Vendredi 27 février 2009 - Ines Kamoun Fathallah - Etude de quelques propriétés des équations aux dérivées partielles : propagation des singularités, identification du potentiel et stabilisation

2008

  • 10 décembre 2008 : Jean-Maxime Labarbe - Marches aléatoires conditionnées, martingales et arbres m-aires de recherche
  • 25 novembre 2008 : Sylvain Ervedoza - Problèmes de contrôle et de stabilisation
  • 15 octobre 2008 : Taous Meriem Laleg Kirati (Soutenue à l’INRIA) - Analyse de signaux par quantification semi-classique. Application à l’analyse des signaux de pression artérielle.
  • 9 juin 2008 : Clémence Durvye - Algorithmes pour la décomposition primaire des idéaux polynomiaux de dimension nulle donnés en évaluation - TEL
  • 29 mars 2008 : Chokri Mechergui (Université de Tunis).- Propagation des singularités analytiques

2007

  • 12 décembre 2007 : Eric Fekete - Etude probabiliste d’arbres issus de l’algorithmique
  • 23 janvier 2007 : Alberto Mercado Saucedo (Soutenue à l’université de Santiago du Chili) - Quelques problèmes inverses et contrôlabilité : transmission des ondes et transport-diffusion

2006

  • 18 décembre 2006 : Yousri Slaoui - Application des méthodes d’approximation stochastiques à l’estimation de la densité et de la régression - TEL
  • 5 décembre 2006 : Baba Thiam - Estimation récursive de fonctionnelles - TEL

2005

  • 5 décembre 2005 : Jean-Philippe Bartier - Méthode d’entropie et comportement asymptotique des solutions d’équations paraboliques linéaires et non-linéaires.

2004

  • 15 novembre 2004 : Muriel Boulakia - Modélisation et analyse mathématique de problèmes d’interaction fluide-structure. TEL
  • 9 novembre 2004 :Lucie Baudouin - Contributions à l’étude de l’équation de Schrödinger. Problème inverse en domaine borné et contrôle optimal bilinéaire d’une équation de Hartree-Fock.
  • 8 octobre 2004 : Sergio Guerrero Rodriguez - Résultats sur la contrôlabilité exacte aux trajectoires de quelques systèmes paraboliques nonlinéaires.

2003

  • 19 décembre 2003 : Thierry Klein - Inégalités de concentration, martingales et arbres aléatoires
  • 16 décembre 2003 : Laurence Maillard-Teyssier - Calcul stochastique covariant à sauts et calcul stochastique à sauts covariants. TEL
  • 23 juin 2003 : Khédidja Djeddour - Estimation récursive du mode et de la valeur modale d’une densité. Test d’ajustement de loi

2002

  • 19 décembre 2002 : Matthias Meulien - Sur les invariants des pinceaux de quintiques binaires - TEL
  • 5 novembre 2002 : Raphaël Astier - L’uniformisation locale des surfaces d’Artin-Schreier en caractéristique positive - TEL

2001

  • 12 janvier 2001 : Jean Jabbour-Hattab - Une approche probabiliste du profil des arbres binaires de recherche - PDF

2000

  • 28 janvier 2000 : Jean-François Dantzer - Stabilité des réseaux de files d’attente et limites fluides stochastique
  • 26 janvier 2000 - Thomas Péteul - Courbes associées aux modules de Koszul

1999

  • 13 décembre 1999 : Bruno Canuto - Une contribution à l’étude de quelques problèmes inverses pour des équations paraboliques
  • 22 janvier 1999 : Zaher Mohdeb - Test d’hypothèses linéaires dans un modèle de régression non paramétrique

Mots-clés

soutenance de thèse

thèses consultables à la bibliothèque du LMV - 58.4 ko

Thèse Kowir Pambo Bello - 98.2 ko

Thèse Jean Jabbour-Hattab - 64.8 Mo