Partenaires





« mai 2018 »
L M M J V S D
30 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site >

Agenda

séminaire

  • Algèbre Géométrie

    • Mardi 3 avril 10:00-11:00 - Florent Schaffhauser - Université des Andes de Bogota (Colombie)

      Représentations de groupes fondamentaux orbifold

      Résumé : La notion de groupe fondamental orbifold permet, dès la dimension 2, de regrouper dans un même formalisme de nombreuses situations géométriques (groupes de Coxeter, surfaces de Klein, etc.). Le but de l’exposé est de donner une introduction aux variétés de représentations des groupes d’orbi-surfaces et de passer en revue les applications connues, notamment à l’étude des espaces de modules de fibrés vectoriels sur une courbe algébrique réelle et aux phénomènes de rigidité pour les groupes de triangles hyperboliques.

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 3 avril 11:30-12:30 - Julien Keller - Université Aix-Marseille

      Correspondance de Kobayashi-Hitchin pour les fibrés

      Résumé : Nous proposons une nouvelle preuve de nature purement algébrique de la correspondance. Ceci est en travail en collaboration avec Y. Hashimoto.

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 10 avril 11:30-12:30 - Mattia Cafasso - Université d'Angers

      Mattia Cafasso : Le modèle de Kontsevich : équations de Painlevé et universalité

      Résumé : Le modèle de matrices de Kontsevich est un des outils essentiels de la première preuve (celle de Kontsevich) de la conjecture de Witten. Pendant mon exposé, je discuterai la relation entre ce modèle et une série d’équations aux dérivées partielles connues sous le nom de "hiérarchie de la première équation de Painlevé". Ensuite, j’exposerai quelques résultats sur l’universalité (dans le sens des matrices aléatoires) du même modèle. Si le temps le permets, je parlerai aussi de possibles généralisations aux modèles de Kontsevich dites ’’généralisés".

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 17 avril 10:00-11:00 - Leonardo Mihalcea - Virginia Tech University (USA)

      Leonardo Mihalcea : Chern-Schwartz-MacPherson classes for Schubert cells, characteristic cycles, and positivity

      Résumé : A natural question is to find a replacement for the total Chern class of the tangent bundle, in the case when the space is singular. The Chern-Schwartz-MacPherson (CSM) classes are homology classes which behave like the total Chern class of the tangent bundle, and are determined by a functoriality property. The existence of these classes was conjectured by Grothendieck and Deligne, and proved by MacPherson in 1970’s. The calculation of the CSM classes for Schubert cells and Schubert varieties in flag manifolds was obtained only recently, and it exhibited some interesting features. For instance, the classes of Schubert cells are determined by certain Demazure-Lusztig operators ; they are essentially equivalent to the characteristic cycles of the Verma modules in the cotangent bundle of the complete flag manifold, and to the stable envelopes of Maulik and Okounkov. We used all of this to find their Poincare duals, and to prove that they are Schubert positive ; for Grassmannians, the positivity was initially proved by J. Huh. I will survey these developments. This is based on joint work with P. Aluffi, J. Schurmann and C. Su.

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 17 avril 11:30-12:30 - Aurélien Galateau - Université de Franche-Comté

      Distribution de la torsion dans les sous-variétés d’une variété abélienne

      Résumé : L’exposé sera consacré à une version explicite de la conjecture de Manin-Mumford. Démontrée par Raynaud, cette conjecture décrit l’adhérence de Zariski des points de torsion des sous-variétés d’une variété abélienne. Dans un travail en commun avec César Martinez, nous donnons une version uniforme du théorème de Raynaud, où le degré des variétés de torsion maximales est borné précisément en fonction de la géométrie de la sous-variété. La preuve combine des techniques d’interpolation et un théorème de Serre sur les homothéties des représentations galoisiennes associées aux modules de Tate d’une variété abélienne.

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 15 mai - Journée du LMV

      Journée du LMV

      [Article]

    • Mardi 22 mai 11:30-12:30 - Luis Lomelí - Pontificia Universidad Católica de Valparaíso (Chili)

      Luis Lomelí : Représentations p-adiques et fonctions L

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 29 mai 11:30-12:30 - Paul Broussous - Université de Poitiers

      Paul Broussous : TBA

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

    • Mardi 12 juin 11:30-12:30 - Reda CHANEB - IMJ - PRG

      Exposé de Reda CHANEB

      [Article]

    • Mardi 2 octobre 09:00-18:00 - Séminaire différentiel

      Séminaire différentiel

      Lieu : Bâtiment Fermat

      [Article]

0 | 10
  • Probabilités Statistiques

    • Mardi 3 avril 11:30-12:30 - Gildas Mazo - INRA (Jouy-en-Josas)

      A constrained kernel density estimator for location-scale mixture models based on copulas

      Résumé : In this communication we shall present copula-based semiparametric mixture models as a way to model heterogeneous populations. Copulas can cope with complex dependence structures while the nonparametric estimation of the marginals alleviate one’s effort in the modeling task. Estimation is performed by two EM-like algorithms and one of them will be shown to perform better by taking into account the inherent structure of the problem into account.

      Lieu : Bâtiment Fermat, Salle 2102

      [Article]

    • Mardi 10 avril 11:30-12:30 - Erwan Scornet - Ecole Polytechnique

      Consistency and minimax rates of random forests

      Résumé : The recent and ongoing digital world expansion now allows anyone to have access to a tremendous amount of information. However collecting data is not an end in itself and thus techniques must be designed to gain in-depth knowledge from these large data bases. This has led to a growing interest for statistics, as a tool to find patterns in complex data structures, and particularly for turnkey algorithms which do not require specific skills from the user.
      Such algorithms are quite often designed based on a hunch without any theoretical guarantee. Indeed, the overlay of several simple steps (as in random forests or neural networks) makes the analysis more arduous. Nonetheless, the theory is vital to give assurance on how algorithms operate thus preventing their outputs to be misunderstood.
      Among the most basic statistical properties is the consistency which states that predictions are asymptotically accurate when the number of observations increases. In this talk, I will present a first result on Breiman’s forests consistency and show how it sheds some lights on its good performance in a sparse regression setting. I will also present new results on minimax rates of Mondrian forests which highlight the benefits of forests compared to individual regression trees.

      Lieu : bâtiment Fermat, en salle 2102

      [Article]

    • Mardi 22 mai 11:30-12:30 - Françoise Pène - Université de Brest

      Probabilité de persistance pour des processus à accroissements stationnaires

      Résumé : Nous nous intéressons au comportement asymptotique de la probabilité de persistance pour des processus à accroissements stationnaires. Nous étudions en particulier le cas du modèle de Matheron de Marsily et du mouvement brownien fractionnaire. Ce travail a été réalisé en collaboration avec Frank Aurzada et Nadine Guillotin-Plantard, et avec l’aide de Frédérique Watbled.

      Lieu : Bâtiment Fermat, Salle 2102

      [Article]

    • Mardi 29 mai 11:30-12:30 - Reda Chhaibi - Université Paul Sabatier, Toulouse

      Exposé de Reda Chhaibi

      Lieu : bâtiment Fermat, salle 2102

      [Article]

    • Mardi 5 juin 11:30-12:30 - Jean-Michel Fourneau - UVSQ (laboratoire DAVID)

      Quelques résultats nouveaux et applications dans le domaine de l’énergie, des files d’attente à signaux

      Résumé : Les files à signaux ont été introduites par E. Gelenbe il y a 25 ans sous le nom de files à clients négatifs. Le modèle consiste à ajouter aux files avec des clients classiques des signaux qui changent l’état de la file. Comme un client peut se transformer en signal à l’occasion d’un changement de files, on a la possibilité de représenter des dynamiques plus larges qu’avec un réseau classique de files d’attente. Sous des hypothèses usuelles, on obtient une solution analytique à forme produit. Je présenterai quelqu’uns de ces résultats (en particulier pour des réseaux avec plusieurs classes de clients) et des applications pour l’analyse conjointe des trafics de données et de la consommation électrique dans des réseaux de capteurs.

      Lieu : Batiment Fermat, en salle 2102

      [Article]

  • EDP

    • Jeudi 5 avril 14:00-15:00 - Mourad Bellassoued - Université de Tunis El Manar, LAMSIN-ENIT.

      M. Bellassoued : In the stable determination of the magnetic field in the Schrödinger equation

      Résumé : In this talk we consider the inverse problem of determining on a compact Riemannian manifold the electric potential or the magnetic field in a Schrödinger equation with Dirichlet data from measured Neumann boundary observations or spectral data. We prove that the knowledge of the Dirichlet-to-Neumann map or the spectral data for the Schrödinger equation uniquely determines the magnetic field and the electric potential and we establish Hölder-type stability.

      Lieu : Salle G210, Bâtiment Germain.Bâtiment Germain. UVSQ 45, avenue des Etats-Unis, 78000, Versailles.

      [Article]

    • Jeudi 12 avril 14:00-15:00 - Youcef Mammeri - Université de Picardie

      Y. Mammeri : L’équation BBM avec dispersion stochastique

      Résumé : Dans cet exposé, j’aborderai la décroissance des solutions de l’équation de Benjamin-Bona-Mahony généralisée lorsque la dispersion est pilotée par un bruit blanc. Après avoir évoqué le problème de Cauchy, je démontrerai que le taux de décroissance est d’ordre 1/6 alors qu’il est d’ordre 1/3 dans le cas déterministe (travail en collaboration avec M. Chen et O. Goubet).

      [Article]

    • Jeudi 3 mai 14:00-15:00 - Nadia Maïzi - Mines ParisTech

      N. Maïzi : Du paradigme d’optimalité à la transition énergétique : penser le long terme

      Résumé : Les stratèges qui se préoccupent des questions liées à l’Energie, doivent, dans un contexte international complexe, se doter d’outils normatifs performants pour faire face à des contraintes multiformes (climatiques, financiers, juridiques, politiques, techniques,…). S’il existe aujourd’hui une palette de scénarios pour éclairer les enjeux d’une transition énergétique sous contrainte environnementale, les conditions régionales, technologiques et sociales d’enclenchement de cette transition nécessitent le développement d’outils pour mieux cerner les policy mix nécessaires à la bifurcation de systèmes techniques et de modes de développement. Dans ce contexte, il est nécessaire de réconcilier et d’articuler différentes échelles (temporelle, spatiale, sociale) afin de saisir :
      - les implications politiques qui se déploient nécessairement à plusieurs niveaux, du global jusqu’au local,
      - l’impact de phénomènes de différentes dynamiques (plusieurs décades versus l’ordre de la seconde), et
      - le rôle central de “l’homme” (pour qui l’avenir doit être acceptable, souhaitable i.e. compatible avec aspirations et comportements).
      Après un rapide retour sur l’histoire des modèles, nous explorerons comment des outils pertinents permettent d’éclairer les enjeux d’une transition énergétique sous contrainte environnementale, en tenant compte des conditions régionales, technologiques et sociales, pour mieux cerner les policy mix nécessaires à la bifurcation de systèmes techniques et de modes de développement.

      Lieu : Salle G210, bât. Germain.

      [Article]

  • Cryptographie

    • Mardi 10 avril 14:00-15:00 - Ferdinand Sibleyras - Inria Paris

      The Missing Difference Problem, and its Applications to Counter Mode Encryption

      Résumé : The widely deployed counter mode (CTR) is known for its efficiency and simplicity as it comes with a security proof that guarantees no attack up to the birthday bound and a matching distinguishing attack. However, unlike in CBC mode, a ciphertext collision in CTR mode hardly reveals anything to the attacker. Therefore we define an algorithmic problem, the missing difference problem, and show how its resolution leads to a message recovery attack with complexity close to the birthday bound. As a further result efficiently solving this problem also allows to describe an universal forgery attack against polynomial MACs such as GMAC and Poly1305 in complexity Õ(2^(2n/3)).
      This is a joint work with Gaëtan Leurent.

      Lieu : Bât. Descartes, Salle 301

      [Article]

    • Mardi 17 avril 14:00-15:00 - Albrecht Petzoldt - UVSQ

      Improved Cryptanalysis of HFEv- via Projection

      Résumé : The HFEv- signature scheme is one of the most studied multivariate schemes and one of the major candidates for the upcoming standardization of post-quantum digital signature schemes. In this paper, we propose three new attack strategies against HFEv-, each of them using the idea of projection. Especially our third attack is very effective and is, for some parameter sets, the most efficient known attack against HFEv-. Furthermore, our attack requires much less memory than direct and rank attacks. By our work, we therefore give new insights in the security of the HFEv- signature scheme and restrictions for the parameter choice of a possible future standardized HFEv- instance.

      [Article]

groupe de travail

    • Mardi 10 avril 10:00-11:00 - Nicolas Perrin - UVSQ

      Nicolas Perrin : la représentation de Steinberg

      Lieu : Fermat 2205

      [Article]

événement important

Réservation de salles

Ajouter un événement