Partenaires





« juin 2017 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Séminaires et groupes de travail > Séminaires d’Algèbre-Géométrie > Séminaires 2012-2013

Agenda

séminaire

    • Mardi 18 septembre 2012 10:00-11:00 - Maria Chlouveraki - LMV

      La théorie des représentations des algèbres de Hecke et la catégorie O

      Lieu : UVSQ, batiment Fermat, salle 2205


    • Mardi 2 octobre 2012 11:30-12:30 - Loïc Poulain d’Andecy - UVSQ

      Eléments de Jucys-Murphy et méthodes inductives en théorie des représentations

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 9 octobre 2012 11:30-12:30 - François Charles - CNRS

      La conjecture de Tate pour les variétés symplectiques holomorphes

      Résumé : On prouve la conjecture de Tate pour les diviseurs sur les réductions de variétés symplectiques holomorphes sur un corps fini, moyennant quelques hypothèses sur la caractéristique. Le cas important est ici le cas supersingulier. En particulier, on obtient la conjecture de Tate — qui se réduit ici à la conjecture d’Artin — pour les surfaces K3 en toute caractéristique p>3. La preuve s’appuie sur un travail de D. Maulik qui traite le cas des surfaces en caractéristique grande devant le degré.

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 23 octobre 2012 11:30-12:30 - Christophe Breuil - CNRS, Université Paris-Sud

      Programme de Langlands p-adique et représentations algébriques fondamentales

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 20 novembre 2012 11:30-12:30 - Geo Kam-Fai Tam - IMJ

      Transfer relations in essentially tame local Langlands correspondence

      Résumé : We first recall the essentially tame local Langlands correspondence of GL_n constructed by Bushnell and Henniart. Their results describe the difference of the local construction and the functorial induction of supercuspidal representations by certain characters of tamely ramified elliptic maximal tori. We relate their results to endoscopic transfer relations of Kottwitz, Langlands, and Shelstad by comparing twisted characters of representations. Therefore we can relate rectifiers to certain transfer factors, and hence we can interpret the essentially tame correspondence using admissible embeddings of L-groups.

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 27 novembre 2012 11:30-12:30 - Andrei Moroianu - CNRS, UVSQ

      Espaces homogènes stablement complexes

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 4 décembre 2012 09:45-10:45 - Federico Pellarin - Université de Saint-Etienne

      Sur certaines identités fonctionnelles en caractéristique non nulle

      Résumé : Dans cet exposé nous expliquerons comment une fonction analytique rigide, appelée fonction \omega, définie sur un certain corps algébriquement clos et complet de caractéristique non-nulle (et introduite par G. Anderson et D. Thakur dans les années 1990) apparaît dans les "facteurs gamma" de certaines identités fonctionnelles pour une nouvelle classe de séries L. Nous mettrons aussi en lumière plusieurs analogies entre cette fonction et la fonction gamma d’Euler.

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 4 décembre 2012 11:30-12:30 - Banafsheh Farang-Hariri - UVSQ

      Sur deux versions géométriques des algèbres de Hecke-Iwahori

      Lieu : UVSQ Salle 2205


    • Mardi 15 janvier 2013 11:30-12:30 - Thomas Dreyfus - université paris 6

      Théorème de densité pour les équations différentielles linéaires à paramètres

      Résumé : A une équation différentielle linéaire à coefficients germes de fonctions méromorphes, nous pouvons associer un groupe algébrique (le groupe de Galois différentiel) qui mesure les relations algébriques entre les solutions. Le théorème de densité de Ramis donne une liste de générateurs topologiques de ce groupe, pour la topologie de Zariski. Il y a les générateurs formels, la monodromie et le tore exponentiel, et les générateurs analytiques, les opérateurs de Stokes. Plus récemment, il a été développé par Landesman, puis par Cassidy/Singer une théorie de Galois pour les équations différentielles linéaires dépendant de paramètres. Ce coup ci, le groupe de Galois, qui est maintenant un groupe différentiel, mesure les relations algébriques et différentielles (par rapport aux paramètres) des solutions. Nous présenterons un analogue du théorème de densité dans le cas des équations différentielles linéaires dépendant de paramètres. Si le temps nous le permet, nous parlerons du problème inverse en théorie de Galois différentielle paramétrée.

      Lieu : Batiment Fermat, salle 2205


    • Pages 1 | 2 | 3

Ajouter un événement iCal

Cliquer sur "avec résumé" pour tout dérouler.


Mots-clés

Algèbre Géométrie