Partenaires





« mai 2017 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Jeunes chercheurs > Portraits de doctorants > Doctorants 2013-2014

Doctorants 2013-2014

Benjamin Marteau, Gianmarco Chinello, Bernd Schrober (post-doc), Benedetta Noris (post-doc), Tamara El Bouti, Benjamin Groux, Keltoum Kaliche, Jonas Grabbe, Sarah Julisson

+ Daniele Turchetti, Kieu Nguyen

Portraits de doctorants

Gianmarco Chinello

"Pendant le Master j’étais inscrit au projet Algant (ALgebra, Geometry and Number Theory) : j’ai suivi les cours de M1 à l’Università di Padova (Italie) et ceux de M2 à l’université Paris XI. J’ai fait mon mémoire de M2 sur les algèbres de Schur affines sous la direction de Vincent Sécherre et puis j’ai commencé une thèse en Octobre 2011, sous sa direction, dans l’équipe d’algèbre et géométrie du LMV. Mon sujet de thèse concerne l’étude de la catégorie des représentations modulaires (c’est-à-dire sur un corps de caractéristique positive) lisses de GL sur un corps p-adique (ou de ses formes intérieures). En particulier on veut décrire les blocs de la décomposition de Bernstein en trouvant des équivalences avec des catégories de modules sur certaines algèbres. Ma thèse est financié par l’UVSQ et je suis aussi titulaire d’un contrat de monitorat. "

thèse soutenue le 7 septembre 2015 (résumé)

Daniele Turchetti

"Après un Master entre l’Italie (Università di Padova) et la France (Université Paris XI) j’ai commencé ma thèse au LMV en Octobre 2011, dans l’équipe d’algèbre et géométrie. Ma directrice de thèse étant Ariane Mézard mon intérêt de recherche essentiel est la théorie de la déformation galoisienne. Plus en particulier je m’occupe des applications de la géométrie analytique non-archimédienne (selon les approches rigides de Tate, Berkovich et/ou Huber) à questions de deformation comme les problèmes de relèvement des automorphismes de courbes en caractéristique positive, la réduction semi-stable des courbes et variétés sur un anneau à valuation discrète et les "singularités quotients".
Il y a d’autres belles maths qui m’intéressent, peut être qu’un jour j’aurais le temps d’élargir mon domaine de recherche. Je suis passionné aussi par la vulgarisation et l’enseignement. C’est pour cela que j’aime bien mon activité de moniteur à l’UVSQ."

thèse soutenue le 24 octobre 2014 (résumé)

Tamara El Bouti

"Je suis doctorante depuis Octobre 2011 au sein du laboratoire de mathématiques de Versailles (LMV) sous la direction de Mr L. Dumas.

Ma thèse s’intitule : ’Optimisation robuste et application à la reconstruction du réseau artériel humain’

On applique les mathématiques sur le domaine médical spécialement sur les maladies cardiovasculaires (une des premières causes de mortalité dans les pays développés). On propose une approche qui permet de déterminer numériquement la rigidité artérielle, facteur prédictif important de ces maladies et difficile à mesurer expérimentalement, d’un réseau d’artère à partir d’une modélisation monodimensionnelle de la variation temporelle de la section et du débit sanguin des artères. L’approche proposée résout le problème inverse associé au modèle réduit pour déterminer la rigidité de chaque artère, à l’aide de mesures non invasives de type echotracking.

À l’aide de cette approche, l’objectif est d’offrir à terme au praticien un outil permettant un diagnostic précoce et fiable des risques cardio-vasculaires pour tout patient simplement à partir d’un examen non invasif, en ambulatoire et peu coûteux."

thèse soutenue le 2 juillet 2015 (résumé)

Dans la même rubrique :