Partenaires





« octobre 2018 »
L M M J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Conseils de Laboratoire > Compte rendu du Conseil de Laboratoire du 11 juin 2013

Compte rendu du Conseil de Laboratoire du 11 juin 2013

Présents : M. Andler, N. Arnaud, M. Besbes, V. Cossart, C. Donati-Martin, O. Khorunzhiy, A. Mokkadem, C. Mailler, G. Moreno-Socias, E. Rio, B. Schraen


1. Bilan du recrutement

Catherine Donati présente Christophe Chalons, premier classé sur le poste de professeur (équipe d’analyse) qui a confirmé son affectation à Versailles. Ses thématiques, des aspects théoriques (systèmes hyperboliques non linéaires) à la modélisation et l’analyse numérique sont motivées par les applications (écoulements de fluides, thermo-hydraulique des réacteurs nucléaires, etc) en lien les centres R&D d’organismes. Il a des collaborations avec le CEA Saclay, IFPEN, EDF, ONERA.
Christophe Chalons était co-organisateur du deuxième forum emploi-mathématiques à Paris en 2013, chargé des relations avec les entreprises et organismes.

2. Préparation du contrat quinquennal (dossier AERES)

La partie bilan est presque achevée (bilan par équipe). L’AERES demande cette année de remplir un profil d’activités : pourcentage du temps passé dans

  1. recherche académique,
  2. interactions avec l’environnement,
  3. appui à la recherche,
  4. formation par la recherche.

Un consensus s’établit autour de 75% pour 1) et 25% répartis sur 2) à 4).

Une discussion s’engage aussi sur les faits marquants (« réalisations phares de l’unité ») du contratactuel. Sont mentionnés des reconnaissances institutionnelles (FMJH par exemple) ainsi que des résultats scientifiques majeurs.

La partie projet est discutée : stratégie et perspectives scientifiques. Le problème du manque d’étudiants est évoqué, qui laisse craindre des difficultés pour les renouvellements de postes. Plusieurs membres du conseil insistent sur l’importance d’attirer les étudiants et de rendre visible nos formations, en utilisant les outils de communications à notre disposition et par notre présence dans diverses manifestations scientifiques (journée rentrée master FMJH par exemple).

3. FMJH, ED Paris Saclay

Pour le prochain contrat quinquennal, le LMV sera rattaché à l’école doctorale de mathématiques Hadamard qui regroupera toutes les équipes de mathématiques du périmètre Paris Saclay. Vincent Sécherre est le représentant du LMV dans cette future école doctorale. Quelques informations sur l’offre Masters Paris Saclay (maquettes à déposer vers février-mars 2014) : Pascal Massart coordonne ce projet. Pour l’instant, il y a un accord sur l’idée d’un master unique de mathématiques dont le libellé sera « Mathématiques et applications, ingénierie des mathématiques » avec plusieurs parcours (i.e. les ex spécialités). Ces parcours pourraient démarrer au 2eme semestre du M1.

Une réflexion a lieu sur deux thèmes non visibles (absent de la formation master actuelle, i.e. dans des masters où le responsable appartient à un des établissements de Paris Saclay). Il s’agit des thèmes « Optimisation » et « Finance ». Filippo Santambrogio (Paris Sud) et Jean David Fermanian (ENSAE) vont travailler respectivement sur ces 2 thèmes pour structurer l’offre de formation.

4. Questions diverses

- C. Donati fait part de l’avis favorable émis par l’UFR et la présidence de l’université au rattachement de Paolo Vannucci au LMV (le LMV avait émis un avis favorable au conseil du 12/02/2013). Paolo Vannucci reste membre du département de physique.

- Martin Andler donne des informations sur le Sénat académique de la Fondation de Coopération scientifique de Paris Saclay. Quatre mathématiciens ont été élus : Martin Andler, N. Burq, P. Gérard et F. Golse. Martin Andler fait partie du bureau.

- Cécile Mailler fait part du problème du bureau de doctorants, situé au RDC de Fermat : les doctorants se sentent isolés du reste du laboratoire et viennent peu. C. Donati rappelle que ce bureau a été réaménagé pour le rendre plus agréable. Il est important que ce bureau soit occupé si on ne veut pas le perdre. La superficie des locaux du LMV ne permet pas de loger tous les doctorants au 3ème étage.

CR conseil de labo 11 juin 2013 - 48.8 ko