Partenaires





« décembre 2018 »
L M M J V S D
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Conseils de Laboratoire > Compte-rendu du conseil de laboratoire du 10 juin 2011

Compte-rendu du conseil de laboratoire du 10 juin 2011

Présents : Martin Andler, Vincent Cossart, Thierry Horsin, Otared Kavian, Oleksiy Khorunziy, Cécile Mailler, Yvan Martel, Abdelkader Mokkadem, Emmanuel Rio, Benjamin Schraen.

Excusés : Guillermo Moreno-Socias, Philippe Pigeon, Luc Robbiano,


1. Gestion de l’informatique du laboratoire. Mesures à prendre avant le départ de Philippe Pigeon et stratégie sur la demande de postes à faire au CNRS (ITA) en septembre

Le plan proposé pour l’informatique est adopté mais certaines critiques ont été formulées : Avant et pendant la réunion du conseil, deux membres du conseil (Vincent Cossart et Guillermo Moreno - en son absence, par l’intermédiaire d’un document transmis la veille aux membres du conseil) ont exprimé de vives réserves sur l’ensemble du projet, déplorant le démantèlement de notre informatique et le manque de temps pour proposer d’autres solutions.

Ce plan et un compte rendu des discussions ont été détaillés dans un message "INFORMATIQUE 1", envoyé à tous et joint à ce rapport (voir plus bas)

2. Recrutements 2011 au laboratoire :

Le LMV accueille deux nouveaux collègues en septembre 2011 : Catherine Donati-Martin (PR probabilité) et Lucia Di Vizio (DR CNRS, algèbre et géométrie). Pour septembre, quelques changements de bureaux seront nécessaires pour les héberger dans les meilleures conditions.

3. Point sur les fondations, labex, idex, pres, projet DIM et etc.

La situation est quelque peu confuse au niveau de Paris-Saclay. Quelques éléments :

- L’association du LMV à la fondation Hadamard (FMJH) est acquise (accord du comité de pilotage de la fondation et de la présidence de l’UVSQ). Les choses traînent un peu car la plupart de nos collègues sont très affairés autour des projets d’idex et pres. L’association devrait se concrétiser en septembre ou octobre par une convention.

- L’idex porté par la FCS (fondation de coopération scientifique de Saclay) a été recalé au premier tour et le projet sera déposé sous une autre forme actuellement à l’étude en octobre au deuxième tour. En principe, l’objectif de cet idex sera mieux précisé.

- Dans le cadre de cet idex, les mathématiciens de Paris-Saclay comptent déposer un projet (label certainement) du type "Maths et interactions". Le LMV sera membre du projet. Laurent Dumas participe à un groupe de travail sur "Math et Ingénierie"

- Toutefois des déclarations très récentes de la présidente de l’UVSQ devant les acteurs de la FCS donnant à entendre que l’UVSQ et l’UCP (Cergy-Pontoise) pourraient "fusionner", alimentent le doute sur le maintien de l’UVSQ dans le plan campus Paris-Saclay (l’UCP n’appartient pas à Paris-Saclay).

- Finalement, un projet de DIM mathématiques Ile de France va être déposé par les deux fondations en Ile de France et le label Bezout. Le LMV figure dans le projet comme tous les autres labos de math de l’Ile de France. L’UVSQ a envoyé une lettre de soutien.

4. Demandes de postes UVSQ pour 2012

Pour l’instant, la seule certitude sur les départs est que Thierry Horsin a obtenu un poste PR au CNAM. Cela fait un poste MCF à renouveler de façon "automatique". L’équipe d’analyse doit préparer un argumentaire.

L’équipe de probabilité, diminuée depuis le départ non compensé de S. Rossignol a fortement besoin d’un MCF. L’équipe préparera un argumentaire pour l’ouverture d’un poste MCF dans cette thématique.

Le dynamisme de l’équipe d’algèbre justifie également l’ouverture d’un poste de MCF.

Le calendrier UVSQ de la discussion sur les postes n’est pas connu (juillet ou septembre ?). Il faudra se tenir prêts à clarifier et à argumenter ces demandes lorsque le calendrier sera connu.

5. Bibliothèque, documentation du laboratoire

Benjamin Schraen donne des informations sur les abonnements aux périodiques, notamment les conséquences du passage au tout électronique Elsevier par l’UVSQ. Il se pourrait qu’une certaine marge de manoeuvre soit ainsi libérée dans le budget documentation. C’est la raison pour laquelle que les équipes sont actuellement consultées sur d’éventuels nouveaux abonnements.

6. Les 20 ans de l’UVSQ

Vincent Cossart et Mireille Martin-Deschamps se sont mobilisés très fort pour que Robin HARTSHORNE (mathématicien à l’Uni. of Berkeley) fasse partie des 5 personnalités recevant le titre de Docteur Honoris Causa de l’UVSQ le 18 octobre. Bravo, car il est très important que les mathématiques soient visibles à cette occasion. Vincent voudrait également organiser un colloque en histoire des mathématiques autour du séjour de Hartshorne. Le soutien financier de la part de l’UVSQ ne semblant pas très clair, le laboratoire pourra financer le reste du colloque.

7. Bilan budget 2010 et situation au 10 juin en 2011

Le conseil de laboratoire prend connaissance du bilan financier 2010 (recettes et répartition des dépenses par rubrique), ainsi que de la situation pour 2011. Globalement, les dépenses du laboratoire sont assez peu variables d’une année à l’autre. D’autre part, s’il est avéré que le passage au tout électronique pour Elsevier dégage un certain budget, celui-ci sera utilisé pour de nouveaux abonnements.

 

---------------------------------------------------------------


ANNEXE :

[MathUVSQ] INFORMATIQUE 1 : Plan d’ensemble
message envoyé le 12/06/2011


Bonjour,

Ce message concerne les évolutions de l’informatique au laboratoire/département qui vont avoir lieu très prochainement, en juin et juillet, certaines dans les jours qui viennent. Il est très important de le lire en entier.

Il est ABSOLUMENT IMPÉRATIF de lire attentivement TOUS les messages qui vont suivre à ce sujet pour ne perdre aucune donnée (messages ou fichiers), en particulier le message 2 envoyé tout de suite concernant la gestion de la messagerie pour lequel une première date importante est *le 21 juin prochain*.
De façon générale, Philippe Pigeon et moi-même pouvons vous assister personnellement dans cette évolution, mais il faut essayer au maximum de comprendre les messages envoyés et de suivre les procédures par vos propres moyens. Nous sommes en effet 62 utilisateurs à être concernés.


a. Contexte. Pourquoi des changements ?

Notre ingénieur CNRS, Philippe Pigeon a demandé et obtenu une mutation par la campagne de mobilité NOEMI 2011 du CNRS. Il changera d’unité le 1er octobre 2011. Contacté immédiatement, l’INSMI n’a pas pu (ou pas voulu) publier le poste dans cette même campagne de mobilité (ce qui était possible techniquement) et surtout ne s’engage pas à publier le poste l’an prochain. On m’a sèchement rappelé qu’il y avait une procédure standard : le poste est remis dans le pot commun du CNRS. Il faut à nouveau justifier la demande de poste en septembre pour espérer avoir un autre ITA au mieux fin 2012. Ceux qui sont au laboratoire depuis quelques années savent bien que les périodes de vacance sur ce poste ont été nombreuses. Depuis 7 ans, nous avons connu trois IE différents qui sont resté chacun entre 12 et 22 mois au laboratoire.

L’absence d’engagement de l’INSMI sur la présence permanente d’un agent CNRS à ce poste (et donc sur son remplacement quasi immédiat) est très préjudiciable pour la gestion de l’informatique. Qu’un collègue assure la gestion pendant les périodes de transition, comme Guillermo a bien voulu le faire pendant plusieurs années, est difficile à accepter, d’autant que ces périodes sont finalement majoritaires. Dans la configuration actuelle du l’informatique au laboratoire (plusieurs serveurs, dont la messagerie du laboratoire/département), c’est un travail lourd, sensible, et qui ne peut pas être déclaré comme charge administrative pour un enseignant-chercheur (par exemple pour obtenir des décharges de services). En outre, gérer des serveurs représente une grosse responsabilité et exigence, à un moment où les questions de sécurité informatique sont prises très au sérieux par les établissements.

Étant donné que les besoins informatiques du laboratoire/département sont de type bureautique (pas de besoin particulier de puissance de calcul), que les ordinateurs personnels sont maintenant puissants et très faciles à utiliser, et que la DSI (direction des systèmes d’information) de l’UVSQ gère l’informatique de l’université de façon satisfaisante, il semble judicieux de changer de stratégie d’équipement informatique, vers une plus grande simplicité, en se reposant sur les services standards de la DSI. Un autre argument pour la simplification de l’informatique réside dans ce qui semble être la politique du CNRS : diminuer le nombre de postes d’IE dans les laboratoires pour des services standards (non spécifiquement orientés vers les objectifs prioritaires du CNRS).

Suite à une réunion que nous avons eue le 27 mai avec la DSI UVSQ (vous trouverez le compte rendu de cette réunion en attachement de ce message) et à des échanges de messages avec Philippe Depouilly du GDS Mathrice du CNRS, j’ai proposé au conseil de laboratoire une feuille de route pour l’évolution de l’informatique. Cette feuille de route a été communiquée au conseil 10 jours avant la réunion pour information. Avant et durant la réunion du conseil vendredi dernier, deux membres du conseil (Vincent Cossart et Guillermo Moreno - en son absence, par l’intermédiaire d’un document transmis la veille aux membres du conseil) ont exprimé de vives réserves sur l’ensemble du projet, déplorant le démantèlement de notre informatique et le manque de temps pour proposer d’autres solutions. Il y a en effet certains inconvénients à la nouvelle organisation, mais je rappelle que la situation est la conséquence de l’incertitude créée par le CNRS sur la présence ou non d’un ITA dédié et la volonté d’éviter de surcharger un collègue par une tâche lourde, délicate et non rémunérée. D’autre part, l’urgence est là et nous avons dû trouver des solutions très rapidement. Pendant la réunion, beaucoup de questions ont été posées par tous les membres du conseil. La plupart des questions, je pense, ont reçu des réponses satisfaisantes. Les membres du laboratoire continueront à bénéficier de services standards de qualité (messagerie, site du laboratoire et du département, page professionnelle, poste personnel performant, etc.). Certaines fonctionnalités seront perdues, mais les services communs offerts par la DSI UVSQ (via l’ENT) et éventuellement pour ceux qui le souhaitent, l’ouverture d’un compte Mathrice au CNRS devraient compenser en grande partie.
Bien sûr, le laboratoire aura encore besoin d’un agent CNRS à ce poste, pour gérer le parc informatique, assister les utilisateurs, obtenir des devis, etc., et nous le demanderons prioritairement en septembre. Cependant, nous pourrons envisager les inévitables périodes de vacance du poste de façon plus sereine si la DSI gère les services vitaux (comme la messagerie).

(Un compte-rendu sur les autres points du conseil de laboratoire sera publié dans la semaine qui vient.)


L’idée générale est donc de simplifier la partie de l’informatique gérée par le laboratoire en s’appuyant principalement sur la DSI UVSQ. Plus de détails :

 


b. Messagerie

La DSI de l’université va reprendre en charge notre messagerie (environ 60 comptes des membres actuels du laboratoire et département). La DSI a déjà créé une nouvelle boîte mail pour chacun d’entre nous. Les points les plus importants :

** A partir du 21 juin prochain tous nos messages seront envoyés dans cette nouvelle boîte
et aucun message ne sera plus reçu par le serveur du laboratoire.**

** Nos adresses de messagerie ne vont pas changer **

** Il n’y aura pas d’interruption de service ni de perte de message pourvu que vous suiviez les instructions du message suivant concernant la messagerie **

Toute la procédure est détaillée dans le message 2 à suivre.

c. La DSI reprendra également la main sur les services DNS et DHCP (adressage et nommage des machines) courant juillet. Pour les utilisateurs, c’est totalement transparent, sauf pour les rares collègues disposant d’une adresse IP fixe.

La seule différence est qu’à l’arrivée d’une nouvelle machine, il faudra déclarer la machine à la DSI par ticket pour qu’elle soit acceptée par le réseau.

d. La DSI va héberger le site web du département. A nouveau, cela sera complètement transparent pour les utilisateurs.

e. Le GDS Mathrice va héberger le site du laboratoire. Cela paraît judicieux pour la maintenance car le site a été conçu selon la maquette SPIP du CNRS. Pas d’incidence pour la consultation ou la mise à jour du site.

f. Le serveur fermat va être désactivé (mais pas avant juillet). Les collègues utilisant un terminal de façon régulière devront nous contacter en juin pour remplacer leur terminal par un poste autonome. Il y aura un message spécifique pour le point des terminaux.

g. Pages professionnelles des chercheurs : le serveur fermat étant désactivé, il faudra trouver une alternative pour ceux qui ont des pages en www.math.uvsq.fr/ login
Un message spécifique sera envoyé à ce sujet.
La meilleure solution à mon sens est d’utiliser le site du labo et de faire votre page sous SPIP.
Vous pouvez le faire tout de suite en suivant les instructions envoyées par Nadège.

h. Demande de personnel CNRS par le LMV :
En septembre, le laboratoire demandera à l’INSMI un poste de gestionnaire de parc informatique, poste au niveau AI.

D’autres points discutés avec la DSI sont détaillés dans le document joint.

 

Document DSI UVSQ - 133.9 ko